Vin > Haut-Médoc > Château Malescasse

< Château LiversanChâteau Maucamps >


 

Château Malescasse





Haut-Médoc

Cru bourgeois exceptionnel (2020)

Vin rouge

Le Château Malescasse est un vin rouge issu de vignes de Merlot, de Cabernet Sauvignon et de Petit Verdot plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Haut-Médoc.

Il est élevé douze mois en barriques (30% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Treize mille caisses sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été ordonné cru bourgeois exceptionnel dans le classement réalisé en 2020.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
...
15.42

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
9.50
8.25
...
...
...
11.60
13.30
13.60
...
...

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
...
10.25
...
...
...
...
...
7.90
7.30
8.80

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
4.90
...
...
...
...

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
...
...
...
13.38 %
32.93 %
62.32 %
...


Prix HT moyens du vin Château Malescasse constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine, proche de l’estuaire de la Gironde, s’étend sur une croupe situé à la lisière sud du village de Lamarque.

Le château et ses vastes dépendances bordent de nombreux rangs de vignes.

Histoire
Henri Renouil, propriétaire du domaine ayant autrefois appartenu à la famille Brassier, construit le château actuel en 1824. Madame Renouil, devenue veuve, et son fils produisent une vingtaine de tonneaux en 1845. G. Renouil en élabore une centaine après chaque vendange dans les années 1870. Madame Fleury dirige par la suite la propriété. La production atteint quatre-vingts tonneaux, sous sa direction, en 1886. G. Pigneguy, juge à Castelnau, acquiert le domaine l’année suivante. Il l’administre pendant plusieurs années. Jean Baptiste Dugoujon, à la tête de la propriété depuis quelque temps, élabore trente tonneaux de vin en 1922. Monsieur Micheau l'administre au cours des années 1930. Monsieur Fossé dirige à son tour le domaine au début de la décennie suivante. Monsieur Pujo, après en avoir ensuite pris possession, élabore trente barriques en 1949. Raymond Philippe, agent de change à la bourse de Paris, acquiert la propriété quelque temps plus tard (elle ne compte alors plus que quelques hectares de vignes). Il la revend au conseiller financier américain John Train en 1970. Celui-ci replante des ceps sur une vingtaine d’hectares, restaure les bâtiments d'exploitation ainsi que le château puis revend le domaine à Guy Tesseron, producteur de Cognac, en 1979. Il le cède en 1992 à l'entreprise Alcatel-Alsthom après avoir lui aussi agrandit le vignoble (les ceps couvrent à cette époque quarante hectares). Elle construit de nouveaux chais et réaménage le château au cours des années suivantes. Philippe Austruy, fondateurs de plusieurs sociétés dans le secteur médical (Medifutur, Medidep et Générale de Santé), lui rachète la propriété en 2012. Il arrache alors toutes les vignes fatiguées et replante davantage de ceps pour accroître la production..

Demeure
Le château, au style néoclassique, a été construit en 1824.

Il est constitué de deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage). Ses murs en calcaire soutiennent un toit d’ardoise.

Pierre Suard, président d’Alcatel-Alsthom, avait enlevé la toiture en ardoise du château en 1995 pour qu’il retrouve son toit-terrasse originel. Philippe Austruy, après avoir à son tour acquis le domaine sept ans plus tard, l’a remise.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s'étend sur trente-deux hectares d'un seul tenant.

- Composition
Il est composé de Merlot (51%), de Cabernet Sauvignon (42%) et de Petit Verdot (7%).

- Sol
Les vignes sont plantées sur un sol constitué de graves günziennes (Quaternaire) et de silicie. Il repose sur un sous-son composé de calcaire.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne trente-cinq ans.

Second vin
Un second vin est produit : Le Moulin Rose de Malescasse (il était auparavant étampé La Closerie de Malescasse).










- Autres vins -

 Alter Ego
 Vieux Château Gachet
   Château Franc-Maillet
 Château Larmande
   Château Quinault L'Enclos
 Château Ségur de Cabanac

 
 
 
 

Contact
Copyright Bordeaux Primeurs © 2022 Cestanet inc. Tous droits réservés