Vin > Saint-Estèphe > Cos d´Estournel

< Château Tronquoy-LalandeLa Dame de Montrose >


 

Cos d´Estournel





Saint-Estèphe

Deuxième cru classé de la Gironde (1855)

Vin rouge

Cos d´Estournel est un vin rouge issu de vignes plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Saint-Estèphe.

Deux cent à trois cent quatre-vingt mille bouteilles sont produites chaque année.

Distinction(s)
Il a été ordonné second cru dans le classement des vins de la Gironde réalisé en 1855.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
175
168

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
235
115
96
90
99
141.33
139
126
168
128

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
73.15
46
...
...
50
135
85
70
70
249

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
21.35
...
10.95
12.95
14.70
22.60
48.55
53.35
39.65
34.30

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
16
12.50
22.10
22.10

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
-4.20 %
31.25 %
0 %
33.33 %
18.87 %
-28.51 %
24.44 %


Prix HT moyens du vin Cos d´Estournel constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s'étend sur une colline sise à quatre kilomètres au sud du village de Saint-Estèphe.

Les différents bâtiments d'exploitation bordent de nombreux rangs de vignes.

Histoire
Guy de Lacoste de Maniban d’Estournel lègue à son fils Louis Joseph Gaspard les terres familiales situées aux lieux-dits Pomys et Cos en 1791. Les raisins issus de ce dernier sont vinifiés séparément à partir de 1802. Louis Joseph Gaspard de Maniban d’Estournel acquiert par la suite de nombreuses parcelles afin d’accroître la production tout en construisant de vastes chais à proximité des vignes. Il revend la propriété, pour rembourser les nombreux emprunts contractés, au banquier londonien Charles Cecil Martyn en 1852. Ses héritiers la cèdent à l’aristocrate basque Joachim Marie de Errazu en 1869. Les frères Jean-Jules et Jean-Justin Hostein acquièrent à leur tour le domaine auprès de ses descendants en 1889. Louis Victor Charmolüe, gendre de ce dernier, en prend possession sept ans plus tard. Il le revend au négociant Fernand Ginestet en 1917. Son fils Pierre l’administre à partir des années 1930. La faible demande l’oblige à entreposer les récoltes successives dans les chais. Arlette, sa sœur, hérite de la propriété en 1971. Elle en confie alors la direction à son fils Bruno Prats avant de le lui léguer ainsi qu’à ses frères. Le groupe Taillan leur rachète le domaine en 1998. Il le cède à l’homme d'affaires Michel Reybier, propriétaire de l’entreprise Justin Bridoux, doux ans plus tard.

Chai
Le chai, construit par l'indophile Joseph Gaspard Lacoste de Maniban, est surmonté de monumentales pagodes.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble, constitué de soixante et une parcelles, s'étend sur quatre-vingt-onze hectares.

- Sol
Les vignes sont plantées dans un sol constitué d'une profonde couche de graves.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne trente-cinq ans.

- Densité de plantation
Chaque hectare du vignoble compte huit mille à dix mille ceps.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.

Second vin
Un second vin est produit : Les Pagodes de Cos.










- Autres vins -

 Blason d'Issan
 Château Chauvin
   Château La Rose Figeac
 Château Pavie Decesse
   Château Peyreau
 Le Dragon de Quintus

 
 
 
 

Contact
Copyright Bordeaux Primeurs © 2022 Cestanet inc. Tous droits réservés