Historique des ventes
de vins en primeur





Vin > Saint-Julien >

Château Léoville Barton Primeur



< Château Langoa BartonChâteau Léoville Poyferré >


 

Château Léoville Barton





Saint-Julien

Deuxième Cru Classé du Médoc

Vin rouge

Le Château Léoville Barton est un vin rouge issu de vignes de Cabernet Sauvignon, de Merlot et de Cabernet Franc plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Saint-Julien.

Il est élevé seize à dix-huit mois en barriques (50 à 70% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Deux cent mille bouteilles sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été classé Second Cru dans le classement des vins du Médoc réalisé en 1855.


Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
82
51
48.50
48.50
50.50
63
74
62
72.10

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
53.35
32.85
26.40
35
30
...
41.80
37
29
72

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
8.90
8.35
11.35
14.15
18.40
33.15
31.30
29.75
29.75

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
8.55
11.45
13.50

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
16.29 %
-2.57 %
14.44 %
42.77 %
48.66 %
148.62 %
106.00 %


Prix HT moyens du vin Château Léoville Barton constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente en primeur.

 La propriété 
Le domaine, très proche de l'estuaire de la Gironde, s'étend à quelques centaines de mètres au sud du village de Saint-Julien.

Les différents bâtiments d'exploitation jouxtent de nombreux rangs de vignes.

Histoire
La famille Moytié prend possession de la maison noble de La Raze en 1604. Jean de Moytié exploite en 1638 les ceps plantés sur une colline cernée par les marais (ils seront quelque temps plus tard asséchés par les ingénieurs hollandais). Jeanne, son arrière-petite-fille, hérite des terres familiales en 1722. Elle les transmet à son mari Blaise Antoine Alexandre de Gascq également seigneur de Léoville en Charente, cette même année. La production de vin augmente significativement, sous son impulsion, après le rachat de nombreuses parcelles avoisinantes. Sa femme reprend la direction du domaine quand il s'éteint en 1753. Les quatre enfants de sa sœur Louise héritent de la maison noble lorsqu'elle disparaît à son tour, sans descendance, en 1766. Jean-Pierre d'Abadie, l'aîné, la gère jusqu'à sa disparition en 1776. Son frère Jean-Joseph l'administre au cours des années suivantes. Bernard d'Abadie récupère la moitié du domaine après le décès de son frère en 1794 tandis que Jeanne et Pierre-Jean de Las Cases, les enfants de sa sœur Anne-Jeanne disparue prématurément, héritent chacun d'un quart de la propriété. Les pouvoirs publics saisissent en 1794 les terres appartenant à Pierre-Jean de Las Cases après son départ pour le Royaume-Uni. Ils les revendent, divisées en deux lots, en 1802 aux frères Chevalier d'une part et au médecin Jean-Baptiste Monbalon d'autre part. Le négociant bordelais Hugh Barton acquiert les vignes de ce dernier en 1822 puis leur adjoint les ceps des Chevalier après les avoir également rachetés quatre ans plus tard. Les raisins sont dès lors vinifiés dans les bâtiments d'exploitation du Château Langoa qu'il possède depuis 1821. Son fils Nathaniel lui succède lorsqu'il disparaît en 1854. Lynedoch reprend la direction de la propriété après la disparition de son père treize ans plus tard. Bertram Francis, son frère, la dirige à son tour par la suite. Son fils Bertram Hugh, après avoir repris les rênes du domaine, l'administre jusqu'à son décès en 1927 au cours d'une partie de chasse organisée en Irlande. Ronald, l'un de ses fils, le remplace alors à la tête de la propriété familiale. Il est contraint de quitter la France, étant citoyen irlandais, au cours de la seconde guerre mondiale. Daniel Guestier, son associé au sein de leur maison de négoce, gère le domaine en son absence. Les vignes ne sont cependant pas beaucoup entretenues jusqu'au retour de Ronald Barton en raison de la pénurie de produits phytosanitaires durant le conflit. Il transmet, faute de descendance directe, la propriété à son neveu Anthony en 1983. Sa fille Lilian lui succède par la suite après avoir travaillé une trentaine d'années à ses côtés,

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s'étend sur cinquante et un hectares.

- Composition
Il est composé de Cabernet Sauvignon (74%), de Merlot (23%) et de Cabernet Franc (3%).

- Sol
Les vignes sont plantées dans un sol constitué de graves. Il repose sur un sous-sol composé d'argile.

- Densité de plantation
Chaque hectare du vignoble compte neuf mille cent ceps.

- Rendement
Quarante-deux hectolitres de vin sont en moyenne produits par hectare.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.










 
 
 
 

Accueil A propos de Bordeaux Primeurs Contact Ajouter Bordeaux Primeurs à vos favoris
Copyright Bordeaux Primeurs (Château Léoville Barton Primeur) © 2013 Cestanet inc. Tous droits réservés