Vin > Saint-Estèphe > Château Lafon-Rochet

< Château Laffitte CarcassetChâteau Le Boscq >


 

Château Lafon-Rochet





Saint-Estèphe

Quatrième cru classé de la Gironde (1855)

Vin rouge

Le Château Lafon-Rochet est un vin rouge issu de vignes de Cabernet Sauvignon, de Merlot et de Cabernet Franc plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Saint-Estèphe.

Il est élevé seize à vingt mois en barriques (50 à 60% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Douze mille caisses sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été ordonné quatrième cru dans le classement des vins de la Gironde réalisé en 1855.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
31.50
29.40

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
34
26.50
24.50
24
26
33.75
39.75
36
36.40
31.50

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
22.10
18.20
16
16.70
14.95
26.20
22
21.50
20.50
33

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
6.70
...
...
...
11.60
15.85
17.40
17.05
...

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
10.45
...
5.05
8.55
8.70

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
-6.67 %
-6.67 %
-19.23 %
-18.33 %
-12.89 %
-13.53 %
-12.21 %


Prix HT moyens du vin Château Lafon-Rochet constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeurdistributeurs lors de la vente en primeur.

 La propriété 
Le domaine s'étend à quatre kilomètres au sud-ouest du village de Saint-Estèphe.

La chartreuse, le parc arboré attenant,et les différents bâtiments d’exploitation sont entourés de très nombreux rangs de vignes.

Histoire
Janot Bernard achète le fief de Valée et Roussillon à Jeanne Bernard en 1557. Il le lègue par la suite à sa fille Françoise. Elle en transmet les rênes à Hélliès de Lahaye lorsqu’ils se marient. Leur fille Adrienne, après avoir hérité des terres situées au lieu-dit Rochet, les cède à son mari Charles de Guillamotes. Etienne de Lafon, conseiller au parlement de Bordeaux, en prend possession quand il épouse leur fille Antoinette au milieu du dix-septième siècle. Sa belle-famille lui demande de restituer le domaine après le décès de cette dernière. Etienne de Lafon conserve finalement quelques terres au terme d’un long combat judiciaire. Il y adjoint de nombreuses parcelles par la suite. Son fils Pierre, issu d’un second mariage, hérite de la propriété en 1720. Il la transmet à ses quatre enfants Arnaud, Jean, Raymond et Joseph quelque temps plus tard. Ce dernier reprend les parts de ses frères après la Révolution. Sa femme Anne Paignon s’installe à la tête du domaine quand il disparaît en 1810. Elle est, peu après, contrainte de céder une partie des vignes pour le renflouer. Son fils Blaise, après lui avoir succédé en 1824, achète plusieurs parcelles pour redonner au vignoble une taille conséquente. Marie, sa femme, dirige la propriété familiale après sa mort (elle produit quelque quarante barriques par an entre 1868 et 1883). Son fils Alcide, photographe, en hérite lorsqu’elle s'éteint à son tour en 1888. Il la revend à Frédéric Audon sept ans plus tard. Celui-ci porte la production à cent vingt tonneaux en 1922 après avoir considérablement agrandi le vignoble (elle n'atteignait que trente-cinq barriques en 1850 et seulement quinze tonneaux en 1886 en raison de la destruction de nombreuses ceps par l’oïdium et le phylloxéra au cours des années précédentes). Marcel Ricard, propriétaire du Château Haut-Gardère, lui rachète le domaine en 1924. Monsieur Soult le reprend peu après son décès sept ans plus tard. Elie et Berthe Nafréchoux l'acquièrent à leur tour en 1938. Ils cèdent la propriété au brasseur Charles Louis Duquenoy-Legry deux ans après. Celui-ci laisse peu à peu les bâtiments se dégrader et le vignoble dépérir durant les décennies suivantes en raison d’un faible demande. Guy Tesseron, producteur de Cognac, les lui rachète en 1959. Il plante de nouvelles vignes, rénove les chais et remplace la demeure rongée par les termites par une chartreuse. Son fils Michel et sa fille Caroline reprennent la direction du domaine en 1999. Basile succède à son père huit ans après. Ils mettent en vente la propriété lorsque sa sœur souhaite vendre ses parts. Jacky Lorenzetti, fondateur du réseau d’agences immobilières Foncia, s'en porte alors acquéreur en 2021.

Demeure
La chatreuse, flanquée de deux pavillons, est surmontée au centre d’un troisième pavillon construit sur deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage). Ses murs en béton soutiennent un toit de tuiles.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s'étend sur quarante-deux hectares d'un seul tenant.

- Composition
Il est composé de Cabernet Sauvignon (55%), de Merlot (40%) et de Cabernet Franc (5%).

- Sol
Les vignes sont plantées dans un sol constitué de graves reposant sur de l'argile.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne trente-cinq ans.

- Rendement
Trente hectolitres de vin sont en moyenne produits par hectare.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.

Second vin
Un second vin est produit : Les Pélerins de Lafon-Rochet (huit mille caisses par an en moyenne).










- Autres vins -

 Bellevue Mondotte
 Château Deyrem Valentin
   Château Pierre 1er
 Clos du Marquis
   Le Carillon de l'Angélus
 Maldoror

 
 
 
 

Contact
Copyright Bordeaux Primeurs © 2022 Cestanet inc. Tous droits réservés