Historique des ventes
de vins en primeur





Vin > Pauillac >

Château Lafite Rothschild Primeur



< Château La Fleur PeyrabonChâteau Latour >


 

Château Lafite Rothschild





Pauillac

Premier Cru Classé du Médoc

Vin rouge

Le Château Lafite Rothschild est un vin rouge issu de vignes de Cabernet Sauvignon, de Merlot, de Cabernet Franc et de Petit Verdot plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Pauillac.

Il est élevé dix-huit à vingt mois avant d'être mis en bouteille.

Seize mille caisses sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été classé Premier Cru dans le classement des vins du Médoc réalisé en 1855.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
990
490
380
330
335
480
546.70
480
565

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
...
115
80
160
...
...
380
266
148
650

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
28.30
25.85
28.20
34.30
49.55
...
103.65
85.35
94.50

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
37.35
24.55
38.10
48.80

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
17.71 %
3.35 %
17.71 %
68.66 %
71.21 %
281.76 %
253.13 %


Prix HT moyens du vin Château Lafite Rothschild constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s'étend à un peu plus de trois kilomètres au nord-ouest de la ville de Pauillac

La maison et les nombreux bâtiments d'exploitation, situés à proximité, sont entourés de vignes et d'un vaste parc arboré.

Histoire
Berniquet de Becoyran règne sur la seigneurie à la fin du quinzième siècle. Jacques de Becoyran, l'un de ses descendants, la dirige au siècle suivant. Joseph Saubat de Pommiers en prend par la suite possession. Il décède, sans héritier, en 1670. Sa veuve Jeanne de Gascq l'apporte en dot à Jacques de Ségur lorsqu'elle l'épouse en secondes noces la mène année. La forte demande anglaise en fins vins l'incite à planter de nombreuses vignes à la fin de la décennie. Alexandre, l'un de ses enfants, lui succède à la tête de la seigneurie lorsqu'il disparaît en 1691. Son fils Nicolas Alexandre, président à mortier au parlement de Bordeaux, la reprend à son tour en 1716. Il agrandit le cuvier en 1728, poursuit l'expansion du vignoble en rachetant les terres de la seigneurie de Pauillac en 1732 et introduit le vin à la cour de Versailles. Marie-Thérèse, sa fille aînée mariée à Alexandre de Ségur (un cousin de son père), hérite des terres lorsqu'il décède en 1755. Son fils Nicolas-Marie-Alexandre de Ségur en prend possession quelque temps après sa disparition (elles sont néanmoins administrées par son père jusqu'à sa majorité). Il s'exile par la suite aux Pays-Bas afin d'échapper à ses créanciers auxquels il avait emprunté d'importances sommes d'argent pour financer son train de vie somptuaire. Monsieur de Monthieu, secrétaire du roi, lui rachète la seigneurie en 1784. Il est contraint de la céder à Nicolas-Pierre de Pichard, parent éloigné de Nicolas-Marie-Alexandre de Ségur, en vertu du droit lignager deux ans plus tard. Il est guillotiné en 1794 pour avoir aidé sa fille Anne Marguerite Marie Adélaïde de Pichard et son mari Maxime de Chastenet, comte de Puységur, à fuir à l'étranger. Le domaine, saisi concomitamment, est revendu lors d'enchères organisées en 1797 à l'ancien ministre batave Jean de Witt. Ce dernier, faute de pouvoir rembourser l'argent emprunté pour l'acquérir, le revend trois ans plus tard aux négociants Jean Goll de Franckenstein, Jean Arend de Vos Van Steenvwyck et Othon Guillaume Jean Berg. Ignace-Joseph Vanlerberghe leur rachète la propriété en 1816. Il la cède, un an avant de s'éteindre, en 1818 à son ex-femme Barbe-Rosalie Lemaire pour qu'elle ne soit pas divisée entre leurs quatre enfants car ils souhaitent tous les deux la confier à leur fils Aimé-Eugène, Elle revend officiellement le domaine en 1821 au banquier britannique Sir Samuel Scott qui sert de prête-nom à son fils. Ses trois sœurs Barbe-Rosalie-Joséphine, Sophie-Angélique et Églé-Eugénie découvrent le montage financier lorsqu'il décède, sans descendance, en 1866. Elles revendent le domaine deux ans plus tard lors d'enchères publiques à James de Rothschild (il compte à cette époque soixante-quatorze hectares de vignes). Ses trois fils Edmond, Alphonse et Gustave reprennent les rênes de la propriété lorsqu'il disparaît trois mois plus tard. Ils produisent annuellement quelque deux cents barriques au cours des deux dernières décennies du dix-neuvième siècle. Edouard et Robert, après avoir succédé à leurs pères respectifs, travaillent conjointement avec leur oncle Edmond. La production atteint, sous leur direction, cent quatre-vingts tonneaux en 1922. Les troupes allemandes occupent le domaine au début de la seconde guerre mondiale puis il est transformé en école d'agriculture par l'Administration française pour qu'il échappe à leur mainmise. Elie, fils de Robert, reprend les rênes de la propriété familiale en 1945. Il réhabilite le vignoble et rénove les bâtiments d'exploitation au cours des années suivantes. Son neveu Eric lui succède au milieu des années 1970.

Demeure
La vaste maison, construite sur deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage), est constituée de murs en calcaire et d'un toit en tuiles. Une tour cylindrique, dotée d'un toit d'ardoise, jouxte l'une de ses extrémités.

Chais

- Cuvier
Le cuvier comprend notamment des cuves en inox et en chêne.

- Chai à barriques
Le chai à barriques, circulaire, peut contenir deux mille deux cents barriques.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble, couvrant cent douze hectares, s'étend à proximité des bâtiments mais aussi sur le plateau des Carruades et au lieu-dit Blanquet (commune de Saint-Estèphe).

- Composition
Il est composé de Cabernet Sauvignon (70%), de Merlot (25%), de Cabernet Franc (3%) et de Petit Verdot (2%).

- Sol
Les vignes sont plantées dans un sol constitué d'une profonde couche de graves mêlées à des sables éoliens. Il repose sur un sous-sol composé de calcaire.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne quarante-cinq ans.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.

Second vin
Un second vin est produit : Carruades de Lafite (vint mille caisses par an en moyenne).










- Autres vins -

 Château Clerc Milon
 Château d'Armailhac
 Château Grand-Puy Ducasse
   Château Lynch-Bages
 Château Pédesclaux
 Château Pichon Longueville Comtesse
   Château Pontet-Canet
 Les Forts de Latour
 Réserve de la Comtesse

 
 
 
 

Accueil A propos de Bordeaux Primeurs Contact Ajouter Bordeaux Primeurs à vos favoris
Copyright Bordeaux Primeurs (Château Lafite Rothschild Primeur) © 2013 Cestanet inc. Tous droits réservés