Historique des ventes
de vins en primeur





Vin > Margaux >

Château Labégorce Primeur



< Château La Tour de MonsChâteau Lascombes >


 

Château Labégorce





Margaux



Vin rouge

Le Château Labégorce est un vin rouge issu de vignes de Cabernet Sauvignon, de Merlot, de Cabernet Franc et de Petit Verdot plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Margaux.

Il est élevé douze à quinze mois en barriques (40% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Douze mille caisses sont produites en moyenne chaque année.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
16.30
15.50
15.51
15.45
16.84
21
23.75
20.80
24.50

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
16.75
14.50
13
13
13.50
...
14.90
14.90
14.21
15

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
...
11.45
14.95
16.45
15.25

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
17.79 %
3.16 %
16.67 %
45.49 %
58.58 %
72.41 %
88.46 %


Prix HT moyens du vin Château Labégorce constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s'étend à un peu plus d'un kilomètre au nord-ouest du village de Margaux.

Le château et les longs bâtiments d'exploitation, situés à proximité, sont entourés de vignes.

Histoire
Le duc d'Aquitaine Guillaume IX, après avoir érigé en seigneurie ses vastes terres situées à Soussans, en confie les rênes à son vassal Arnaud de Blanquefort. L'un de ses descendants la divise en quatre nouvelles seigneuries en 1245. Jehan Colomb prend alors possession des terres situées au lieu-dit Labégorce. Jean Colomb les reprend, à la suite de ses ancêtres, au siècle suivant. Les Anglais, maîtres de l'Aquitaine, l'exécutent en 1390 (ils l'accusent de les avoir trahis). Le roi d'Angleterre, Richard II, alloue alors la seigneurie à Henry Bowet puis à Nicolas Bowet, neveu de ce dernier, en 1426 avant de l'attribuer à Humphrey de Lancastre, duc de Gloucester, en 1432. Jeanne de Durfort administre à son tour les terres après la prise de l'Aquitaine par les Français en 1453. Elle les confie par la suite à Bernard de Garos lorsqu'ils se marient. Gaillard de Garros, son frère, lui succède à la tête de la seigneurie en 1479. Il la revend à François de Mons neuf ans plus tard. Son fils Guillaume en reprend ensuite les rênes. Jean de Monau, écuyer, dirige les terres en 1519. Antoine de Gourdon de Genouillac les acquiert en 1586. Thomas de Lanefranque lui rachète la seigneurie quelque temps après. Il la cède par la suite à son fils Louis de Gourdon de Genouillac. Pierre de Mons, écuyer, acquiert les terres en 1623. Jean-Baptiste de Secondat de Montesquieu en prend les rênes après avoir épousé en 1740 son arrière-arrière petite-fille Thérèse. Le négociant bordelais Jean Marcellin Bernard Weltener rachète une partie du domaine en 1795. Sa femme le dirige après sa disparition. Elle construit le château actuel en 1821. Pierre Capelle acquiert la propriété en 1832. Il l'agrandit sensiblement en lui adjoignant le domaine Marcadié. Le substitut du procureur Barthélémy Vastapany reprend les terres en 1845. Marcelin Clauzel s'y installe à son tour en 1857. Fortuné Beaucourt rachète la propriété à la barre du tribunal de Bordeaux en 1865. Il engage alors d'importants travaux pour la remettre en état (elle avait été quelque peu délaissée au cours des années précédentes). Monsieur Rooryck, négociant installé à Bordeaux, acquiert le domaine en 1918. Sa femme Renée en prend les rênes lorsqu'il disparaît peu de temps après. Elle se remarie en 1922 avec Arnaud Bichon. Celui-ci achète les domaines contigus, le château Labégorce-Zédé en 1931 puis le château l'Abbé Gorsse de Gorsse en 1942, issus de la seigneurie démembrée en 1795 mais il ne les fusionne pas avec celui de sa femme. Elle décède, trois ans après leur divorce, en 1962. Ses héritiers cèdent la propriété familiale à Robert Condom en 1965. Son épouse la dirige un temps après son décès puis en transmet la direction à leur fils Jean-Robert. Hubert Perrodo, propriétaire d'une compagnie pétrolière, lui rachète le domaine en 1989. Il remplace la demeure et le parc du Château l'Abbé Gorsse de Gorsse par des vignes après les avoir été rachetés en 2002 (les ceps avaient été revendus au Château Margaux en 1971) puis acquiert trois ans plus tard le Château Labégorce-Zédé, fort d'un vignoble couvrant vingt-sept hectares, pour accroître la production.

Demeure
Le château, au style néoclassique, a été construit par l'architecte Armand Corcelles au début du dix-neuvième siècle, Il s'élève sur deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage). Ses murs en calcaire soutiennent un toit à multiples pans en ardoise.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s'étend sur soixante-dix hectares.

- Composition
Il est composé de Cabernet Sauvignon (50%), de Merlot (45%), de Cabernet Franc (3%) et de Petit Verdot (2%).

- Sol
Les vignes sont plantées sur deux sols distincts. L'un est constitué de graves et de sable (70%) tandis que l'autre est composé de limon et de sable (30%).

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne vingt-cinq ans.

- Rendement
Cinquante hectolitres de vin sont en moyenne produits par hectare.










- Autres vins -

 Alter Ego
 Château Boyd-Cantenac
 Château Dauzac
   Château Durfort-Vivens
 Château Le Coteau
 Château Marsac-Séguineau
   Château Palmer
 Château Rauzan-Ségla
 Clos Margalaine

 
 
 
 

Accueil A propos de Bordeaux Primeurs Contact Ajouter Bordeaux Primeurs à vos favoris
Copyright Bordeaux Primeurs (Château Labégorce Primeur) © 2013 Cestanet inc. Tous droits réservés