Vin > Listrac > Château Fonréaud

< Château ClarkeChâteau Fourcas-Borie >


 

Château Fonréaud





Listrac-Médoc

Cru bourgeois supérieur (2020)

Vin rouge

Le Château Fonréaud est un vin rouge issu de vignes de Cabernet Sauvignon, de Merlot et de Petit Verdot plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Listrac-Médoc.

Il est élevé douze mois en barriques de chêne français (33% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Deux cent mille bouteilles sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été ordonné cru bourgeois supérieur dans le classement réalisé en 2020.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
2022
12.50
12.46
14.40

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
9.23
8.70
8.75
8.67
9.90
12.50
11.70
12
12.50
12.50

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
7.95
7.70
6.50
...
...
...
...
7.30
7.50
8.75

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
6.85
7.15
...
...
6.40

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
...
5.05
4.75

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
15.57 %
15.20 %
15.20 %
15.20 %
20 %
64.57 %
97.26 %


Prix HT moyens du vin Château Fonréaud constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s’étend sur un plateau légèrement vallonné à un peu moins de deux kilomètres au sud du village de Listrac-Médoc.

Le château et les bâtiments d’exploitation, situés à proximité, sont entourés d'un parc arboré et de vignes.

Histoire
Jacquette Barranguet dirige le domaine au début du dix-huitième siècle. Marie Saige, une parente, en hérite lorsqu’elle disparaît. Son mari Jean Ribail prend aussitôt possession des terres familiales. Guillaume von Hemert, négociant en vins et consul du Danemark à Bordeaux, administre à son tour la propriété par la suite. François Laborie, ancien chevalier, la lui rachète en 1832. Son petit-fils Henri Le Blanc de Mauvesin reprend le domaine quelques années plus tard (la production atteint, sous sa direction, une centaine de tonneaux en 1845). Il construit le château actuel peu de temps avant de décéder en 1861. Son frère Lodoïs lui succède alors à la tête de la propriété familiale. Il la lègue en 1885 à sa lointaine parente Louise de La Cropte de Chantérac, marquise de La Tremblaye et vicomtesse de Coulogne. Elle produit cent cinquante barriques en 1922. Ses filles héritent du domaine quand elle disparaît l’année suivante. Léo Chanfreau, précédemment viticulteur en Algérie, le rachète en 1962. Il modernise le cuvier devenu obsolète et régénère le vignoble composé de très vieilles vignes au cours des années suivantes. Son père Marcel reprend les rênes de la propriété lorsqu'il décède à la suite d’un accident de tracteur en 1970. Jean, son petit-fils, lui succède huit ans plus tard après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur agronome. Il achève les travaux d’embellissement du château que son père avait entrepris.

Demeure
Le château, au style néoclassique, a été construit par l’architecte Louis Garros en 1855.

Le corps central, construit sur deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage) quadrangulaires, est constitué de murs en calcaire et d'une toiture à multiples pans en ardoise surmontés d'un lanternon. Il est flanqué, à chacune de ses extrémités, de deux ailes basses aux parois en calcaire ornées de balustrades.

L’escalier à double volée, accolé à la façade arrière, mène au parc arboré.

Chais
Les chais, formés de plusieurs vaisseaux, ont été construits au dix-septième siècle.

Les murs en calcaire soutiennent les toits à double pan en tuile.

Le cuvier et les deux chais à barriques sont parallèles.

- Cuvier
Le cuvier, aux portes rouges, est blanc.

Les parois longeant les cuves sont élevées. Le plafond arqué, soutenu par la charpente en bois, est jalonné de lampes suspendues.

Les cuves en bois ont été remplacées par des cuves en béton en 1962. Dix petites cuves tronconiques en inox ont été ajoutées cinquante-trois ans plus tard.

- Chais à barriques
Les deux chais à barriques, semi-enterrés, ont été rénovés en 1999.

Ils sont accolés l'un à l’autre derrière le cuvier.

Le premier chai à barriques, aux murs jaunes, est jalonné de poteaux blancs s’élevant jusqu’au quadrillage de poutres et de chevrons en bois portant le plafond.

Les murs du second chai à barriques sont jaunes tandis que le plafond, soutenu uniquement par des poutres, est blanc.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s’étend sur trente-deux hectares d’un seul tenant.

- Composition
Il est composé de Cabernet Sauvignon (52%), de Merlot (44%) et de Petit Verdot (4%).

- Sol
Les vignes sont plantées sur un sol constitué de graves reposant sur un sous-sol composé d’arglie et de calcaire.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne vingt-deux ans. Les plus anciens ceps furent plantés en 1966.

- Densité de plantation
Chaque hectare du vignoble compte sept mille ceps.

Second vin
Un second vin est produit : La Légende. Il était auparavant étampé La Tourelle du Château Fonréaud.










- Autres vins -

 Brio de Cantenac Brown
 Château de Sales
   Château Lusseau
 Château Maucaillou
   Château Petit Gravet Ainé
 La Dame de Montrose

 
 
 
 

Contact
Copyright © 2023 Cestanet Tous droits réservés