Historique des ventes
de vins en primeur





Vin > Saint-Emilion Grand Cru >

Château Figeac Primeur



< Château Ferrand LartigueChâteau Fleur Cardinale >


 

Château Figeac





Saint-Emilion Grand Cru

Premier Grand Cru Classé B

Vin rouge

Le Château Figeac est un vin rouge issu de vignes de Cabernet Franc, de Cabernet Sauvignon et de Merlot plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Saint-Emilion Grand Cru.

Il est élevé quinze à dix-huit mois en barriques (elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Cent mille bouteilles sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été classé Premier Grand Cru B dans le classement des vins de Saint-Emilion réalisé en 2012.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
200
83
55
55
70
120
175
140
203

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
55.40
51
40
...
...
...
60.70
56.70
47
190

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
12.70
14.50
25.90
49.55
37.80
48.80
45.75

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
12.50
22.85
25.45

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
45.00 %
16.00 %
69.17 %
190.00 %
269.09 %
331.91 %
...


Prix HT moyens du vin Château Figeac constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s'étend à près de quatre kilomètres au nord-ouest du village de Saint-Emilion.

La maison de maître et ses nombreuses dépendances jouxtent un vaste parc arboré et de nombreuses vignes.

Histoire
La famille Lescours règne sur les cinq cents hectares de la seigneurie au quatorzième siècle. Jean de Cazes la dirige à son tour après le départ des troupes anglaises d'Aquitaine en 1453. Il transmet les terres à son fils Etienne. Raymond, grenetier du roi, succède par la suite à son père. Il lègue la seigneurie à son fils, également prénommé Raymond, au milieu du seizième siècle. Une nouvelle demeure est érigée, l'année de sa disparition, en 1595 (elle remplace le château médiéval détruit sur ordre d'Henri de Navarre quelques années auparavant). Jean, l'un de ses fils, reprend les rênes de la seigneurie. Sa fille Marie l'apporte en dot à François de Carle, sieur de Gauffran, lorsqu'elle l'épouse en 1654. François, leur unique enfant, administre ensuite les terres. Son fils François, page de la Grande Écurie du Roi, les dirige à son tour au siècle suivant. Jacques de Carle reprend, à la suite de son père, la tête de la seigneurie. André de Carle-Trajet, un proche parent, en hérite quand il décède en 1803. Il remplace la plupart des vignes par des plants de garance afin de profiter des cours élevés de cette plante utilisée comme substitut à la cochenille mexicaine depuis la mise en place du blocus continental par Napoléon. La forte baisse de sa côte, engendrée par la reprise des échanges commerciaux, le ruine. Sa femme Félicité de Gères lui succède lorsqu'il disparaît en 1825. Elle vend régulièrement des terres pour subsister au cours des années suivantes. Les époux Nicolas Fauvel et Marie Louise Philiberte Lebel lui rachètent les cent trente hectares restant en 1838. Ils les cèdent au notaire Guillaume Laveine quatre ans plus tard. Celui-ci replante alors de nombreuses vignes. Sa femme Louise Guillot prend la tête de la propriété quand il s'éteint en 1860. Elle en revend de larges pans à l'instar de madame de Gères. Monsieur Fournier acquiert à son tour le domaine par la suite. Le vin obtient, sous sa direction, une médaille de bronze à l'exposition universelle organisée à Paris en 1878. Madame Wedel prend possession de la propriété quelque temps plus tard. Elle y produit trente tonneaux de vin en 1886. André Villepigue, secrétaire général de la préfecture de la Seine, rachète le domaine quatre ans après. Robert, son fils, en reprend la direction en 1905. Sa sœur Adda le dirige après le décès de leur mère en 1942. Elle confie dès l'année suivante la vinification des récoltes à son fils Thierry Manoncourt. Ce dernier s'installe à la tête de la propriété en 1947. Sa femme Marie-France Duboÿs de Labarre administre les quelque cinquante hectares du domaine depuis son décès en 2010.

Demeure
La maison de maître, construite sur trois niveaux (un rez-de-chaussée et de deux étages), est constituée de murs en calcaire et d'un toit en tuiles.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble, couvrant quarante hectares, s'étend sur trois croupes.

- Composition
Il est composé de Cabernet Franc (35%), de Cabernet Sauvignon (35%) et de Merlot (30%),.

- Sol
Les vignes sont plantées dans un sol constitué d'un couche plus ou moins profonde de graves. Il repose sur un sol composé d'argile.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne quarante ans.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.

Second vin
Un second vin est produit : Petit-Figeac.










- Autres vins -

 Château Armens
 Château Fombrauge
 Château La Confession
   Château Larcis Ducasse
 Château Milens
 Château Pierre 1er
   Château Roylland
 Clos Fourtet
 Les Plantes du Mayne

 
 
 
 

Accueil A propos de Bordeaux Primeurs Contact Ajouter Bordeaux Primeurs à vos favoris
Copyright Bordeaux Primeurs (Château Figeac Primeur) © 2013 Cestanet inc. Tous droits réservés