Vin > Barsac > Château Doisy-Védrines

< Château Doisy DubrocaChâteau Nairac >


 

Château Doisy-Védrines





Barsac

Second cru de la Gironde (1855)

Vin blanc liquoreux

Le Château Doisy-Védrines est un vin blanc liquoreux issu de vignes de Sémillon, de Sauvignon et de Muscadelle plantées dans l’aire de l’appellation d’origine contrôlée Barsac.

Il est élevé dix-huit mois en barriques (40 à 60% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Quarante mille bouteilles sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été ordonné second cru dans le classement des vins de la Gironde réalisé en 1855.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
2022
2023
31.90
31.90
29.40
...

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
23
22
21.50
22
25
27.25
27.50
15.10
27
25.20

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
...
...
18.50
20
...
...
...
21.95
20.25
23

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
...
19.05
21.35
...
...

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
...
...
...
...
...
...
...


Prix HT moyens du vin Château Doisy-Védrines constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine est situé à quelque trois kilomètres au sud du village de Barsac.

Le château et les bâtiments d’exploitation, séparés par des arbres, bordent de nombreux rangs de vignes.

Histoire
Paul de Raymond, seigneur du fief de La Pinesse, octroie le lieu-dit Doisy à Jean-Baptiste de Védrines lorsqu’il épouse sa fille Marie en 1704. Ils y construisent une demeure à proximité des vignes cultivées à cette époque par plusieurs paysans locaux. Pierre, leur premier fils, en hérite par la suite. Il transmet la propriété familiale à son fils aîné Jean Baptiste en 1773. Son neveu Jean Charles Michel en prend à son tour possession à sa mort en 1813. Il la revend quelques années plus tard. Monsieur Dubosq dirige un temps le domaine avant que sa femme lui succède. Elle élabore soixante-cinq tonneaux de vin en 1850. La famille Boireau rachète la propriété l’année suivante. Le négociant Jules Teysonneau, marié à Marguerite Boireau, en prend les rênes quelque temps après. Il élabore trente barriques en 1893. Sa femme le remplace à la tête du domaine quand il s’éteint au début du siècle suivant. La production atteint quarante tonneaux, sous son impulsion, en 1922 et en 1949. Jean Castéja, son gendre, administre à son tour la propriété après sa disparition. Son fils Pierre la gère ensuite jusqu’à son décès en 2002. Olivier, l’un de ses enfants, lui succède alors. Il adjoint au domaine familial le Château Pernaud en 2021 pour accroitre la production.de vin.

Demeure
Le corps central de la demeure, construit sur deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage), est constitué de murs en calcaire surmontés d’une toiture à trois pans en tuile. Il est flanqué, à l’une de ses extrémités, d’un tour ronde dotée d'un toit pointu également en tuile.

Le jardin français, dessiné devant la demeure, est strié de buis.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s’étend sur trente-cinq hectares.

- Composition
Il est composé de Sémillon (80%), de Sauvignon (15%) et de Muscadelle (5%).

- Sol
Les vignes sont plantées dans un sol constitué d’argile et de calcaire.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.

Second vin
Un second vin est produit : Château Petit Védrines.










- Autres vins -

 Château de Viaud
 Château du Domaine de l'Eglise
   Château Fourcas Dupré
 Château Laroze
   Clos Lunelles
 Cos d´Estournel

 
 
 
 

Contact
Copyright © 2024 Cestanet Tous droits réservés