Vin > Lalande de Pomerol > Château des Annereaux

< Château de ViaudChâteau Grand Ormeau >


 

Château des Annereaux





Lalande de Pomerol



Vin rouge

Le Château des Annereaux est un vin rouge issu de vignes de Merlot, de Cabernet Franc et de Cabernet Sauvignon plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Lalande-de-Pomerol.

Il est élevé douze mois en barriques (25% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Cent vingt à cent cinquante mille bouteilles sont produites chaque année.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
13.30
...

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
9.60
9
9.20
8.65
9.90
11
11.50
...
11.50
11.50

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
...
...
...
...
...
...
...
8.50
8
8.95

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
6.10
...
4.75
...
...
...
...
...
...
...

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
...
...
...
...
...
...
...


Prix HT moyens du vin Château des Annereaux constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s’étend à un peu plus d’un kilomètre à l’ouest du village de Lalande-de-Pomerol sur l’une des terrasses surplombant la vallée de l’Isle.

Les différents bâtiments d’exploitation, situés à proximité de la maison, jouxtent de nombreuses vignes.

Histoire
Etienne Annereau achète en 1491 une prairie sur laquelle une maison est par la suite érigée. Sa parente Marguerite apporte les terres familiales à André Malescot après leur mariage en 1660. Fréderic Soehnée en prend à son tour possession lorsqu’il épouse Suzanne Malescot en 1824. Caroline Soehnée, après la disparition de son mari Francis Ponsot, prend en 1873 les rênes de la propriété. Elle reconstitue le vignoble à la suite de la destruction des vignes par le phylloxéra quelques années plus tard. La production atteint, sous sa direction, quatre-vingts tonneaux en 1893. Son fils Armand lui succède par la suite à la tête du domaine. Il construit en 1911 un nouveau cuvier qui lui permet de produire une centaine de barriques par an au cours des trois décennies suivantes. Son gendre Charles Rulleau, après lui avoir succédé, arrache toutes les vignes lorsqu’elles sont anéanties par le gel durant l’hiver 1956. Il tente de cultiver du maïs et d’élever des animaux à la place mais la pauvreté du sol ne permet pas à l’herbe de pousser ni aux graines de se développer. Le négociant Jean Milhade acquiert la moitié des parts du domaine en 1969. Il replante alors de nombreux ceps pour relancer la production de vin. Son fils Gérard rétrocède les actions en 2004 à Dominique Hessel dont la mère, Claude Rulleau, avait hérité de son père des autres parts. Benjamin, fils de Dominique, reprend en 2017 les rênes de la propriété familiale après avoir un temps travaillé à Paris.

Demeure
La maison, aux allures de villa italienne, s’élève sur deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage). Ses murs recouverts de crépi rose soutiennent un toit en tuiles.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble, couvrant vingt-trois hectares d’un seul tenant, s’étend sur la moyenne terrasse de la vallée de l’Isle.

- Composition
Il est composé de Merlot (85%), de Cabernet Franc (11%) et de Cabernet Sauvignon (4%).

- Sol
Les vignes sont plantées sur un sol constitué de graves et de sables.

- Densité de plantation
Chaque hectare du vignoble compte cinq mille cinq cent cinquante-cinq ceps.

Second vin
Un second vin est produit : Château des Biscarrats.










- Autres vins -

 Château Canon
 Château d'Arsac
   Château Gazin
 Château Le Bon Pasteur
   Château Pipeau
 Château Saint Estèphe

 
 
 
 

Contact
Copyright Bordeaux Primeurs © 2022 Cestanet inc. Tous droits réservés