Historique des ventes
de vins en primeur





Vin > Sauternes >

Château de Fargues Primeur



< Château d'YquemChâteau de Malle >


 

Château de Fargues





Sauternes



Vin blanc liquoreux

Le Château de Fargues est un vin blanc liquoreux issu de vignes de Sémillon et de Sauvignon plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Sauternes.

Il est élevé trente-six mois en barriques (elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
89
84.50
...
138
...
...
...
...
...

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
...
...
...
37.25
...
69
66
79
74
100

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
...
...
...
...
...
...
...


Prix HT moyens du vin Château de Fargues constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s'étend à un peu plus de quatre kilomètres à l'est du village de Sauternes.

Le château, en ruine, surplombe la demeure actuelle et ses dépendances ainsi que de nombreuses vignes.

Histoire
Guillaume de Fargues, à l'instar de ses aïeux, demeure dans la vieille forteresse lorsqu'il dirige la seigneurie. Son fils, le cardinal Bernard-Raymond de Fargues, hérite des terres par la suite. Il y érige un second château, bien plus plaisant à vivre, en 1306 (la forteresse, abandonnée, va dès lors peu à peu tombée en ruine). La famille d'Albret reprend la seigneurie, en l'absence de descendance, après sa mort. Gaston de Grailly-Foix marié à Marguerite d'Albret en prend possession quelque temps plus tard. Jehannot de Montferrand la reçoit en dot lorsqu'il épouse sa fille naturelle Jeanne en 1435. Le beau-frère de cette dernière, Bérard de Montferrand, administre à son tour les terres familiales par la suite. Sa femme Marie de la Lande lui succède lorsqu'il disparaît en 1471. Elle cède la seigneurie quinze ans plus tard à sa fille Isabeau de Montferrand et à son gendre Pierre II de Lur en échange d'une pension annuelle de quarante-deux francs bordelais. Leur fils aîné Pierre III, vicomte d'Uza, la dirige au début du siècle suivant. Louis, issu du second mariage de son père, en prend ensuite les rênes. Il les transmet à son fils Jean II, marié à Catherine Charlotte de Saluces, au cours de la seconde moitié du seizième siècle. Honoré, l'un de ses fils, reprend la seigneurie quelques temps après. Claude, né après que son père s'est remarié au milieu du dix-septième siècle, l'administre ensuite. Son fils Eutrope-Alexandre la dirige à son tour durant la première moitié du dix-huitième siècle mais il n'y réside pas préférant le Château de Malle apporté en dot par sa femme Jeanne de Malle lors de leur mariage en 1702. Son fils Pierre, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, lui succède. Il dirige un temps les terres familiales avant de les confier à son fils Claude Henri Hercule. Françoise Joséphine de Sauvage, veuve de son fils Louis-Amédée tué dans un accident de cheval trois ans après leur mariage en 1785, reprend la direction du domaine lorsqu'il est guillotiné en 1793. Elle évite que le domaine soit confisqué par les pouvoirs publics en payant quelque deux cent mille livres. Son petit-fils Romain Bertrand en hérite quand elle meurt en 1851 (son unique fils Antoine Marie ayant été emporté par la fièvre jaune en 1823). Amédée Eugène Louis reprend la propriété à la suite du décès de son père en 1867. Il plante les premières vignes (des cépages noirs) quelques années plus tard. Son frère cadet Eugène lui succède lorsqu'il s'éteint en 1894. La production atteint soixante-quinze tonneaux à la fin du siècle. Bertrand, l'un de ses nombreux enfants, reprend les rênes du domaine après sa disparition en 1922. De vignes noires couvrant cinq hectares sont remplacées, sous son impulsion, par des ceps de Sémillon et de Sauvignon au cours de la décennie suivante pour développer la production de vins blancs. Il cesse de cultiver des cépages noirs à part quelques vignes pour sa consommation personnelle après la seconde guerre mondiale. Les vignes blanches couvrent quelque dix hectares en 1960. Alexandre de Lur-Saluces succède à son oncle, en l'absence d'héritier direct, lorsqu'il décède en 1968. Il porte le vignoble à quinze hectares au tournant du siècle.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble, couvrant quinze hectares, s'étend sur une croupe.

- Composition
Il est composé de Sémillon (80%) et de Sauvignon (20%).

- Sol
Les vignes sont plantées dans un sol constitué de graves, de sables et d'argile.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne trente-cinq ans.

- Densité de plantation
Chaque hectare du vignoble compte six mille sept cents ceps.

- Rendement
Vingt hectolitres de vin sont en moyenne produits par hectare.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.










 
 
 
 

Accueil A propos de Bordeaux Primeurs Contact Ajouter Bordeaux Primeurs à vos favoris
Copyright Bordeaux Primeurs (Château de Fargues Primeur) © 2013 Cestanet inc. Tous droits réservés