Vin > Margaux > Château Dauzac

< Château d'IssanChâteau des Eyrins >


 

Château Dauzac





Margaux

Cinquième cru classé de la Gironde (1855)

Vin rouge

Le Château Dauzac est un vin rouge issu de vignes de Cabernet Sauvignon et de Merlot plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Margaux.

Il est élevé douze mois en barriques (50 à 80% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Distinction(s)
Il a été ordonné cinquième cru dans le classement des vins de la Gironde réalisé en 1855.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
35
37.80

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
27.80
27
26.30
...
24
29.90
36.40
35
35
28

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
12.20
...
...
8.85

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
8 %
35 %
8 %
8 %
26.42 %
35.97 %
...


Prix HT moyens du vin Château Dauzac constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine borde l’estuaire de la Gironde sur cent vingt hectares à quelque cinq kilomètres au sud-est du village de Margaux.

La maison de maître et les bâtiments d’exploitation sont disposés de part et d’autre d’un vaste parc. Les vignes sont situées de l’autre coté de la route les longeant.

Histoire
Le roi d'Angleterre Richard 1er octroie des terres à Pétrus d'Auzac à la fin du douzième siècle. Les moines bénédictins de l'abbaye Sainte-Croix de Bordeaux, après en pris possession quelque temps plus tard, les louent en échange d'une partie des récoltes de raisins. Monsieur Nadouillac acquiert par la suite le bourdieu puis le revend en 1622 à Jean Cousseau, procureur au parlement de Bordeaux. Ses héritiers le cèdent en 1671 aux carmélites de Bordeaux pour régler leurs dettes. Elles le revendent quatorze ans plus tard en très mauvais état à Pierre Drouillard, marchand originaire de l'île d'Yeu et jurat de Bordeaux. Il restaure la maison de maître, construit d'immenses bâtiments d'exploitation, achète de nombreuses parcelles et replante les vignes des palus dans les sols composés de graves afin d'obtenir des raisins de meilleure qualité. Son fils Pierre lui succède ensuite à la tête du domaine. Sa femme Marguerite Valtrin en prend les rênes lorsqu'il disparaît en 1729. Thomas Michel Lynch l'administre à son tour après avoir épousé leur fille Elisabeth en 1743. Michel, l'un de ses enfants, dirige la propriété familiale pendant plusieurs décennies après sa disparition en 1783. Thomas Diedrich Wiebroock la rachète, un an après son décès, en 1841. Il élabore soixante-cinq barriques en 1855. Le négociant bordelais Nathaniel Johnston l'acquiert auprès de ses héritiers en 1863. Son fils Nathaniel, à la tête du domaine familial depuis sa disparition en 1870, développe une mixture à base de sulfate de cuivre et de lait de chaux pour combattre le mildiou qui détruit de nombreuses vignes à cette époque. Le vignoble est peu à peu abandonné par ses nombreux héritiers après son décès en 1914. Ils ne produisent plus que soixante tonneaux en 1922 contre cent cinquante barriques à la fin du siècle précédent. Jean-Jacques Bernât, fabricant de glace artificielle, leur rachète la propriété en 1939. Il améliore la qualité de la production en appliquant son savoir-faire à la viticulture : la température des cuves est régulée lors de la fermentation du moût grâce à l'utilisation de pains de glace. Henri Bernât cède le domaine à William-Alain, Monique et May-Eliane Miailhe en 1964. Ils le cèdent quatorze ans plus tard à Félix Chatellier. Ce dernier modernise le cuvier, construit un nouveau chai et agrandit le vignoble avant de revendre la propriété à la Mutuelle d'Assurance des Instituteurs de France (MAIF) en 1989. Christian Roulleau, fondateur de la société SAMSIC, l'acquiet auprès d'ellle en 2019.

Demeure
La maison de maître, construite sur deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage), est constituée de murs en calcaire et d’un toit de tuiles surmonté d’un dôme en ardoise.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble, couvrant quarante-deux hectares d'une seul tenant, s'étend sur une croupe.

- Composition
Il est composé de Cabernet Sauvignon (65%) et de Merlot (45%).

- Sol
Les vignes sont plantées dans un sol constitué d'une profonde couche de graves. Il repose sur un sous-sol de graves fines pyrénèennes (Tertiaire) et d'argile.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne dix-neuf ans.

- Densité de plantation
Chaque hectare du vignoble compte dix mille ceps.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.

Second vin
Un second vin est produit : La Bastide Dauzac.










- Autres vins -

 Château Charmail
 Château Garreau
   Château L'Evangile
 Château Lagrange
   Château Marquis de Terme
 Clos du Jaugueyron

 
 
 
 

Contact
Copyright Bordeaux Primeurs © 2022 Cestanet inc. Tous droits réservés