Vin > Haut-Médoc > Château Citran

< Château CissacChâteau Clément-Pichon >

s

 

Château Citran





Haut-Médoc



Vin rouge

Le Château Citran est un vin rouge issu de vignes de Merlot, de Cabernet Sauvignon et de Cabernet Franc plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Haut-Médoc.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
12
14

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
11.50
10
9.50
9.70
10
11.60
13
12.65
14
13.80

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
10.80
9.90
8.80
...
8.75
...
9.80
9.54
9.28
11.50

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
...
9.70
10.65
9.90
9.90

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
16.67 %
1.45 %
0 %
10.67 %
20.69 %
21.74 %
...


Prix HT moyens du vin Château Citran constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine est situé à quelques deux kilomètres au nord-est du village d’Avensan.

Les longs bâtiments d’exploitation sont disposés de part et d’autre de l’allée menant au château. Les vignes s’étendent aux alentours.

Histoire
Guillaume-Raimond de Donnissan dirige la seigneurie au milieu du treizième siècle (l’un de ses aïeux y avait bâti une forteresse en 1122). Guilhem-Arnaud succède à son père quelque temps plus tard. Son fils Guilhem-Raimond l’administre ensuite jusqu’à sa disparition au milieu des années 1340. Pons, l’un de ses enfants, en hérite alors. Il lègue la seigneurie à son unique fils Raimond en 1376. Aimeric reprend la seigneurie après le décès de son père au début du siècle suivant. Il la transmet à son fils Gaston, écuyer, par la suite. Jean, l’un de ses deux fils, en prend la tête lorsqu’il s’éteint en 1496. Thomas, l’aîné de ses cinq enfants, lui succède quand il meurt à son tour en 1521. Jean est encore mineur lorsqu’il hérite de la seigneurie à la mort de son père dans les années 1540. Il la confie à son fils Lancelot quelques années plus tard. Josias, issu du troisième mariage de son père, reprend les rênes de la seigneurie au début du dix-septième siècle. Son fils Charles la dirige ensuite pendant plus d’une quinzaine d’années avant de s’éteindre en 1682. Joseph, son fils aîné, en hérite alors. Il décède, à l’âge de dix-sept ans, peu de temps après. Son frère Guy administre ensuite les terres familiales. Il les lègue à son fils aîné Alphonse au milieu du siècle suivant. Celui-ci confie la seigneurie à Guy-Joseph, l’aîné de ses trois enfants, quelques années plus tard. Il devient pendant la Révolution l'un des chefs de l'insurrection vendéenne. Sa fille Marie Louise Victoire prend possession du domaine familial après son exécution par les Républicains en 1794. Elle le vend en mauvais état à Benjamin Clauzel en 1832 (la forteresse est en ruine et les vignes ne sont plus entretenues). Il réhabilite le vignoble et construit le château actuel à la place de l’ancienne demeure. Son épouse Marie-Félicie de Boyrie prend la direction de la propriété lorsqu’il décède en 1866 (les ceps couvrent à cette époque cent vingt hectares). Ses six enfants encore vivants la gèrent conjointement après son décès en 1881. Ils élaborent trois cent tonneaux par an au cours des années suivantes. La famille Magne rachète le domaine en 1929. Elle remplace peu à peu les vignes par des pins maritimes en raison de la crise économique. Seuls quatre hectares sont encore couverts de ceps lorsque Edouard et Louis Miailhe acquièrent la propriété en 1945. Ce dernier la dirige seul à partir de 1953. Sa fille Françoise s’installe à la tête du domaine en 1979. Elle le cède à la société japonaise Touko Haus huit ans plus tard. Le groupe Taillan, dirigé par la famille Merlaut, reprend la propriété lorsqu’elle fait faillite en 1996.

Demeure
Le château, réalisé par l’architecte Pierre-Charles Brun au dix-neuvième siècle, a remplacé l’ancienne demeure érigée au Moyen Age.

Il est constitué d’un corps principal flanqué de deux hauts pavillons. Ses murs en pierre de taille soutiennent un toit en ardoise.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s’étend sur deux lots distincts couvrant cent hectares au total.

- Composition
Il est composé de Merlot (48%), de Cabernet Sauvignon (47%) et de Cabernet Franc (5%).

- Sol
Certaines vignes sont plantées sur un sol composé de sable et de graves reposant sur un sous-sol constitué de calcaires à astéries tandis que les autres sont cultivés sur un sol formé de calcaire et d’argile.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.










- Autres vins -

 Château Jean de Gué
 Château L'Eglise-Clinet
   Château Poujeaux
 Château Rauzan-Gassies
   L'Esprit de Chevalier
 Manoir de Gay

 
 
 
 

Contact
Copyright Bordeaux Primeurs © 2022 Cestanet inc. Tous droits réservés