Vin > Haut-Médoc > Château Cantemerle

< Château Cambon La PelouseChâteau Caronne Sainte-Gemme >


 

Château Cantemerle





Haut-Médoc

Cinquième cru classé de la Gironde (1855)

Vin rouge

Le Château Cantemerle est un vin rouge issu de vignes de Cabernet Sauvignon, de Merlot, de Cabernet Franc et de Petit Verdot plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Haut-Médoc.

Il est élevé douze mois en barriques (50% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Quatre cents mille bouteilles sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été ordonné cinquième cru dans le classement des vins de la Gironde réalisé en 1855.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
21
21

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
25.50
23
21
...
21
23.50
25.90
23
23.80
19.80

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
17.05
16
11.55
12.50
12.50
18.50
16.70
15.85
15.80
24.50

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
12.20
...
...
...
...
10.40
13.10
15.65
13.90
14.50

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
...
11.70
16.75

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
0 %
6.06 %
-11.76 %
-8.70 %
-10.64 %
-17.65 %
13.51 %


Prix HT moyens du vin Château Cantemerle constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s’étend à quelques centaines de mètres de la ville de Macau..

Le château et les différents bâtiments d’exploitation, bordés d’un vaste parc arboré à l’arrière, jouxtent les vignes.

Histoire
Pons de Cantemerle règne sur la seigneurie au douzième siècle (le château faisait à cette époque partie du système de défense mis en place pour empêcher les pirate d’accoster dans le Médoc). Raymond de Cantemerle, dernier de ses descendants à la tête des terres familiales, meurt sans héritier. Le roi d’Angleterre Edouard III les confie alors à Louis Chabot en 1369 (quelques arpents de vignes y sont cultivés à cette époque au milieu des cultures céréalières). Jean de Caupène dirige à son tour la seigneurie au quinzième siècle, Son fils Médard la dirige après sa disparition. Charles de la Roque, son petit-fils, administre les terres au début du siècle suivant. Jean de la Roque, après les avoir reprises, produit seulement quelques tonneaux de vin par an. Léonard d'Eymar, président au parlement de Bordeaux, acquiert les terres en 1576. Il les revend au notaire François Geoffre peu de temps après. Jehan de Villeneuve, oncle de Léonard d'Eymar, les lui rachète en 1579. Jean succède à son père quelque temps plus tard. Son fils Louis hérite de la seigneurie au dix-septième siècle. Il l’administre un moment avant de la léguer à son fils Emmanuel. Pierre en reprend les rênes à la suite de son père au début du siècle suivant. Il transmet ensuite la seigneurie à son fils Joseph-Emmanuel. Ce dernier s’installe après la Révolution dans l’actuel château construit à quelques encablures de l’ancienne forteresse. Jean, l’un de ses enfants, gère le domaine pendant de nombreuses années avant de le transmettre à son fils Pierre Jules en 1834. Sa sœur Jeanne Armande en hérite lorsqu’il décède prématurément, à l’âge de vingt-neuf ans, en 1844. Elle produit cent cinquante à cent soixante tonneaux chaque année. Ses filles vendent le domaine aux enchères, l’année suivant sa disparition, en 1892. La société de négoce Calvet l’acquiert pour la somme de six cent mille francs. Elle revend la propriété sept cent soixante-dix mille francs à Théophile Jean Dubos une quinzaine de jours plus tard. Ses fils Bernard et Pierre lui succèdent à la tête du domaine lorsqu’il meurt en 1905. Le second en prend seul les rênes dix-huit ans plus tard après avoir racheté les parts de son frère. Il arrache de nombreuses vignes dans les années 1930 en raison d’un contexte économique défavorable (le vignoble ne couvre plus que vingt-cinq hectares en 1945). Ses deux filles héritent de la propriété familiale quand il décède en 1962. Il est dès lors dirigé par Henri Binaud, marié à Pia, et Bertrand Clauzel, fils de Bernadette. Ce dernier l’administre seul après le départ à la retraite de son oncle en 1977. Il ajoute de nombreuses vignes aux vingt-deux hectares déjà cultivés pour augmenter significativement la production qui n'avait pas cessé de décroître durant les décennies précédentes (cent tonneaux en 1949, soixante-quinze tonneaux en 1969 et cinquante-sept tonneaux au début des années 1970). La Société Mutuelle d'Assurance du Bâtiment et des Travaux Publics (SMABTP) rachète la propriété en 1981. Elle rénove les chais, restaure le château et agrandi également le vignoble au cours des années suivantes (il couvre quatre-vingt-dix hectares en 1999 contre une vingtaine d'hectares dix-huit ans plus tôt).

Demeure
Le château, doté de deux tourelles (l’une carrée, l’autre ronde), est constitué de murs en calcaire et d’un toit en ardoise.

Chais

- Cuviers
Les trois cuviers peuvent au total contenir huit mille hectolitres de vin.

Le premier abrite des cuves en bois (vieilles vignes), le second est composé de cuves en inox (jeunes vignes) tandis que le troisième comprend des cuves en béton dans lesquelles les différents lots sont assemblés.

- Chai à barriques
Le chai à barriques peut contenir deux mille barriques.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s’étend sur quatre-vingt-quatorze hectares.

- Composition
Il est composé de Cabernet Sauvignon (60%), de Merlot (30%), de Cabernet Franc (6%) et de Petit Verdot (4%).

- Sol
Les vignes sont plantées sur un sol constitué de silice et d’une profonde couche de graves fines.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne trente ans.

- Densité de plantation
Chaque hectare du vignoble compte neuf mille six cents ceps.

- Rendement
Cinquante à cinquante-cinq hectolitres de vin sont en moyenne produits par hectare.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.

Second vin
Un second vin est produit : Les Allées de Cantemerle.











- Autres vins -

 Château Durfort-Vivens
 Château Haut-Bergeron
   Château La Commanderie
 Clos L'Eglise
   Lacoste Borie
 Les Fiefs de Lagrange

 
 
 
 

Contact
Copyright Bordeaux Primeurs © 2022 Cestanet inc. Tous droits réservés