Vin > Saint-Emilion Grand Cru > Château Bélair Monange

< Château BeauséjourChâteau Bellefont-Belcier >


 

Château Bélair Monange





Saint-Emilion Grand Cru

Premier grand cru classé de Saint-Emilion (2022)

Vin rouge

Le Château Bélair Monange est un vin rouge issu de vignes de Merlot et de Cabernet Franc plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Saint-Emilion Grand Cru.

Il est élevé quatorze à dix-huit mois en barriques de chêne français (50% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Dix-huit mille bouteilles sont produites en moyenne chaque année.

Ancien(s) nom(s)
Le vin était auparavant étampé Château Belair.

Distinction(s)
Il a été ordonné premier grand cru dans le classement des vins de Saint-Emilion réalisé en 2022.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
2022
2023
...
139.60
168
...

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
125
70
68.75
66.25
68.75
105
126
119
133
117.60

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
...
36.50
...
...
...
...
41
36.50
...
...

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
...
...
...
32.75
...

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
...
...
...
...
...
...
...


Prix HT moyens du vin Château Bélair Monange constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s'étend à sept cents mètres au sud-ouest du village de Saint-Emilion.

La demeure et les bâtiments attenants, érigés au sommet d’un coteau, surplombent de nombreuses vignes.

Les carrières, formant un vaste labyrinthe long de quatre-vingt-six kilomètres sur cinq étages situés sous le vignoble, ont cessé d'être exploitées à la fin du dix-neuvième siècle.

Histoire
Jean Despagnet, président au Parlement de Bordeaux, administre les terres en 1596. Son petit-fils, également prénommé Jean, les revend à Sarran de Canolle quatre-vingt-douze ans après. Jacques-Joseph, l'un de ses nombreux enfants, dirige un temps le domaine avant de le transmettre à son fils Jean-Paul en 1752 (les vignes s’étendent à cette époque sur quarante-deux journaux). Son frère François, chevalier de l’ordre de Saint-Louis, en reprend les rênes lorsqu’il disparaît prématurément en 1776. Les pouvoirs publics saisissent la propriété peu après son départ pour l’étranger en 1792. Ils la revendent en sept lots distincts deux ans plus tard. Le négociant Jean-Mathias Auguste Chaperon, propriétaire de six d’entre eux, les rétrocèdent à François de Canolle lorsque ce dernier revient d’exil. Sa femme, Henriette de Chavaille, reprend la direction du domaine quand il disparaît en 1811. Théophile de Seissan de Marignan en prend possession après avoir épousé sa petite-fille Léontine en 1846. Elle lui succède à la tête de la propriété familiale lorsqu’il s’éteint en 1868. Thérèse, Marguerite et Lucie (ses trois filles) en héritent quelque temps plus tard. Edouard Dubois la rachète aux deux premières, un an après le décès de leur sœur, en 1916. Il lègue le domaine à son fils Jean cinq ans plus tard. La production atteint trente tonneaux, sous sa direction, l’année suivante. Hélyette Prot, sa femme, confie la gestion de la propriété au jeune œnologue Pascal Delbeck peu après son décès en 1974. Ce dernier loue les vignes à partir de 1997. Elle lui lègue le domaine, faute de descendance, en 2003. Il cède trois ans plus tard un tiers du capital aux Etablissements Jean-Pierre Moueix pour régler les frais de succession. Ils lui rachètent le solde des parts en 2008.

Demeure
La demeure, construite sur deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage), est constituée de murs en calcaire et d'un toit en tuiles.

Chais
La production a pour la première fois été mise en bouteille en 1802.

- Cuvier
Le cuvier est équipé de cuves thermorégulées en béton et en inox.

- Chai à barriques
Les barriques sont entreposées dans les galeries souterraines situées sous les vignes.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s’étend sur vingt-trois hectares d’un seul tenant.

- Composition
Il est composé de Merlot (90%) et de Cabernet Franc (10%).

- Sols
Les vignes sont plantées sur trois sols différents respectivement constitués :
- de calcaire à astéries recouvert d’une fine couche d’argile (plateau),
- d’argile bleue reposant sur du calcaire (terrasses),
- d’argile mêlée à du limon couvrant une épaisse couche d’argile (côtes).

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne vingt-cinq ans.

- Densité de plantation
Chaque hectare du vignoble compte six mille six cents ceps.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.

Second vin
Un second vin est produit : Annonce. Il était auparavant étampé Roc Blanquant jusqu'en 2013.










- Autres vins -

 Château La Croix du Casse
 Château Meyre
   Château Pichon Longueville Comtesse
 Château Tayac
   Clos du Clocher
 L'Aurage

 
 
 
 

Contact
Copyright © 2024 Cestanet Tous droits réservés