Vin > Haut-Médoc > Château Beaumont

< Château BarreyresChâteau Bel Orme Tronquoy de Lalande >


 

Château Beaumont





Haut-Médoc

Cru bourgeois supérieur (2020)

Vin rouge

Le Château Beaumont est un vin rouge issu de vignes de Cabernet Sauvignon, de Merlot, de Cabernet Franc et de Petit Verdot plantées dans l'aire de l'appellation d'origine contrôlée Haut-Médoc.

Il est élevé douze à quatorze mois en barriques (33% d'entre elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Six cents mille bouteilles sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été ordonné cru bourgeois supérieur dans le classement réalisé en 2020.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
...
10

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
8.55
7.94
9.50
7.90
8.80
9.60
11
10.10
10.15
9.80

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
...
...
...
...
...
...
...
6.85
...
8

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
...
...
7
...
...

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
4.30
3.80
4.90
4.60

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
...
2.04 %
-1.48 %
-0.99 %
4.17 %
16.96 %
...


Prix HT moyens du vin Château Beaumont constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine s’étend à quelques centaines de mètres au sud-ouest du village de Cussac.

Le château et les différents bâtiments d’exploitation, situés à proximité, sont entourés de vignes.

Histoire
Le duc de Duras dirige un temps le domaine au dix-huitième siècle (il est à cette époque constitué de bruyères, de landes et de prés). Henri Labarthe le défriche après l'avoir acquis en 1772. M. Bonnin dirige à son tour la propriété au début du siècle suivant. Le comte de Gennes la reprend en 1860. Il revend le domaine à Jean-Victor Herran, ministre au Honduras, douze ans plus tard, La production atteint cent barriques, sous sa direction, en 1886. L'industriel parisien Joseph Germain lui rachète la propriété quatre ans plus tard. Sa femme en reprend les rênes lorsqu’il décède. Elle élabore cent soixante-quinze tonneaux au début des années 1920. L’entreprise italienne Della Grazia acquiert le domaine en 1925. Le lieutenant colonel Ignacio Andrade le rachète quelque temps plus tard. Dionisio Ramon Bolivar Carvajal, ancien sénateur vénézuélien, en prend à son tour possession après la seconde guerre mondiale. Son épouse, à la tête de la propriété depuis sa disparition, plante de nombreuses vignes supplémentaires afin de produire davantage de vin. Elle cède le domaine à Bernard Soulas, producteur de céréales, en 1979. Ce dernier restaure le château, rénove les chais et étend également le vignoble. La société Grands Millésimes de France détenue par la GMF et le groupe japonais Suntory rachètent la propriété en 1986.

Demeure
Le château, constitué d’un corps principal flanqué de deux ailes en retour d’équerre, est doté de murs en calcaire et d’un toit en ardoise. Quatre tours polygonales sont accolées à ses extrémités. Une cinquième est adossée à la façade arrière

Vignoble

- Superficie
Le vignoble s’étend sur une croupe.

- Composition
Il est composé de Cabernet Sauvignon (53%), de Merlot (40%), de Cabernet Franc (4%) et de Petit Verdot (3%).

- Sol
Les vignes sont plantées sur un sol constitué de sables et de graves günziennes.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne vingt ans.

- Densité de plantation
Chaque hectare du vignoble compte six mille six cent six ceps.

Autres vins
Deux autres vins sont produits : Château d'Arvigny et Tours de Beaumont.











- Autres vins -

 Château Branon
 Château de Malle
   Château Le Crock
 Château Petit-Faurie-de-Soutard
   Clos René
 La Réserve de Louis

 
 
 
 

Contact
Copyright Bordeaux Primeurs © 2022 Cestanet inc. Tous droits réservés