Vin > Haut-Médoc > Château Arnauld

< Moulin de La LaguneChâteau Barreyres >


 

Château Arnauld





Haut-Médoc

Cru bourgeois exceptionnel (2020)

Vin rouge

Le Château Arnauld est un vin rouge issu de vignes de Merlot, de Cabernet Sauvignon et de Petit Verdot plantées dans l’aire de l’appellation d’origine contrôlée Haut-Médoc.

Il est élevé dix-huit mois mois en barriques (elles sont renouvelées chaque année) avant d'être mis en bouteille.

Deux cents vingt mille bouteilles sont produites en moyenne chaque année.

Distinction(s)
Il a été ordonné cru bourgeois exceptionnel dans le classement réalisé en 2020.

Historique du prix de vente en primeur (Prix en € hors taxes)

2020
2021
...
...

2010
2011
2012
2013
2014
2015
2016
2017
2018
2019
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
9.15
7.85
7.80
7.80
...
...
...
...
...
...

1990
1991
1992
1993
1994
1995
1996
1997
1998
1999
...
...
...
...
...
...
...
7.40
7.60
...

1980
1981
1982
1983
1984
1985
1986
1987
1988
1989
...
...
...
...
...
...
...
...
...
...

Evolution
1 an
2 ans
3 ans
4 ans
5 ans
10 ans
15 ans
...
...
...
...
...
...
...


Prix HT moyens du vin Château Arnauld constatés pour chaque année auprès de plusieurs distributeurs lors de la vente du vin en primeur.

 La propriété 
Le domaine est situé dans le village d’Arcins.

La maison et les vastes bâtiments d’exploitation attenants bordent de nombreuses vignes.

Histoire
Le seigneur Garsie de Lamarque donne les terres aux Templiers durant le douxième siècle. Le pape Clément V les ocroient aux Chevaliers Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem apres la dissolution de l'Ordre du Temple par le roi Philippe Le Bel en 1312. Ils multiplient les plantations de vignes autour de leur commanderie lorsqu’elle devient au Moyen Age une étape importante pour les pèlerins normands et bretons, notamment, se rendant à Saint-Jacques de Compostelle. Pierre Dubedat, procureur au Sénéchal-Présidial de Guyenne, la rachète à la fin du dix-septième siècle. Pierre-Jacques Arnauld, également procureur, lui succède après avoir épousé sa fille Marie en 1752. J.- B. Lafargue acquiet le domaine au siècle suivant. Il élabore quelque quarante tonneaux par an entre 1868 et 1883. Albert Lafargue en reprend les rênes quelque temps plus tard. La production passe, sous sa direction de quarante barriques en 1886 à cinquante tonneaux en 1893. Monsieur Dinvaux s’installe à la tête de la propriété par la suite. Monsieur Caignault, après l'avoir reprise, ne produit que vingt barriques en 1949. Maurice Roggy prend à son tour possession du domaine, alors enseveli sous une épaisse couche de neige, en février 1956. Il remplace tous les ceps, détruits par le gel, par de nouvelles vignes au cours des années suivantes. La compagnie d’assurances Allianz rachète la propriété, deux après son décès, en 2007. Le chai et le cuvier sont alors modernisés concomitamment à l'arrachage de dix-sept hectares de vignes et à l'achat de plusieurs parcelles pour accroître la qualité des vins produits.

Demeure
La maison, construite sur deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage), est constituée de murs en calcaire et d’un toit en tuiles.

Vignoble

- Superficie
Le vignoble, couvrant dix-huit hectares, s’étend sur une croupe.

- Composition
Il est composé de Merlot (55%), de Cabernet Sauvignon (36%) et de Petit Verdot (9%).

- Sol
Les vignes sont plantées sur un sol constitué d’argile et de graves günziennes du Quaternaire.

- Age des vignes
Les pieds de vigne ont en moyenne vingt-cinq ans.

- Vendanges
Les grappes de raisins sont récoltées manuellement lors des vendanges.

Second vin
Un second vin est produit : Comte d'Arnauld










- Autres vins -

 Château de Fargues
 Château Ferrière
   Château Les Ormes de Pez
 Château Pavie
   Château Vieux Robin
 La Mondotte

 
 
 
 

Contact
Copyright Bordeaux Primeurs © 2022 Cestanet inc. Tous droits réservés