Historique des prix de vente en primeur
des vins de Bordeaux
Barsac
Château Climens - Château Coutet - Château Doisy Daêne - Château Doisy-Védrines - Château Nairac - Château Suau...
Castillon Côtes de Bordeaux
Château Cap de Faugères - Château d'Aiguilhe - Château Joanin Bécot - Château Montlandrie - Clos l'Eglise - Clos les Lunelles - Clos Puy Arnaud...
Côtes de Bourg
Château Fougas Maldoror - Château Garreau - Roc de Cambes
Fronsac
Château Dalem - Château de la Dauphine - Château Fontenil - Château Haut-Carles - Château Les Trois Croix - Château Moulin Haut-Laroque...
Haut-Médoc
Château Camensac - Château Cantemerle - Château La Lagune - Château La Tour Carnet - Château Paloumey - Château Sociando-Mallet...
Lalande de Pomerol
Château des Annereaux - Château Jean de Gué - Château La Chenade - Château Les Cruzelles - Château Siaurac - La Fleur de Boüard...
Listrac
Château Clarke - Château Fonréaud - Château Fourcas Dupré - Château Fourcas Hosten - Château Mayne Lalande - Château Saransot-Dupré...
Margaux
Château Boyd-Cantenac - Château Desmirail - Château Kirwan - Château Lascombes - Château Margaux - Château Palmer - Château Rauzan-Ségla...
Médoc
Château La Tour de By - Château Les Grands Chênes - Château Les Ormes Sorbet - Château Potensac - Château Rollan de By - Clos Manou...
Moulis
Château Brillette - Château Chasse-Spleen - Château La Garricq - Château Maucaillou - Château Mauvesin Barton - Château Poujeaux...
Pauillac
Château Batailley - Château Clerc Milon - Château Lafite Rothschild - Château Lynch-Bages - Château Mouton Rothschild - Château Pedesclaux...
Pessac-Léognan
Château de Fieuzal - Château Haut-Brion - Château La Mission Haut-Brion - Château Pape Clément - Château Smith Haut lafitte - Domaine de Chevalier...
Pomerol
Château Clinet - Château Fayat - Château Gazin - Château L'Evangile - Château Lafleur - Château Trotanoy - Vieux Château Certan...
Saint-Emilion Grand Cru
Château Angélus - Château Ausone - Château Cheval Blanc - Château Pavie - Château Valandraud - Clos Fourtet - Tertre Roteboeuf...
Saint-Estèphe
Château Calon-Ségur - Château Lafon-Rochet - Château Ormes de Pez - Château Montrose - Château Phélan Ségur - Cos d'Estournel...
Saint-Julien
Château Beychevelle - Château Ducru-Beaucaillou - Château Gruaud Larose - Château Léoville Poyferré - Château Saint-Pierre - Clos du Marquis...
Sauternes
Château d'Yquem - Château Filhot - Château La Tour Blanche - Château Lafaurie-Peyraguey - Château Rieussec - Château Suduiraut...
Tous les vins de Bordeaux vendus en primeur


Les jalles médocaines, débordant de toutes parts, laissent après l'hiver des mares et des flaques que les chaleurs estivales n'arrivent pas à entièrement assécher. Les fièvres engendrées par les eaux stagnantes déciment la population.

Henri IV, conscient des désagréments provoqués par les marais, décrète leur assèchement le 8 avril 1599. L’ingénieur hydraulicien flamand Humphrey Bradley s'y attèle au cours des années suivantes.

Les jalles, désormais bordées de digues pour que leurs eaux se déversent directement dans la Gironde, laissent les croupes sèches tout au long de l'année..

Les seigneurs locaux, à l’instar de Jacques de Ségur à Pauillac, plantent de nombreuses vignes sur ces monticules de cailloux charriés par la Garonne depuis les Pyrénées durant l’ère quaternaire lorsque la demande anglaise augmente fortement au dix septième siècle.

Jean-Simon Beyerman (1620), Thomas Barton (1725), Jacob Schröder et Johann-Heinrich Schÿler (1739), Domeine-Guillaume Mestrezat (1815), Hermann Cruse (1819), Alfred de Luze (1820), Louis Eschenauer (1821), Jean-Marie Calvet (1823), Jean Dourthe (1870), Edouard Kressmann (1871), Hermann Sichel (1883), Frédérik Mähler (1892) et Fernand Ginestet (1897) créent des maisons de négoce a Bordeaux pour commercialiser les vins girondins dans leur pays d'origine ou à travers la France. Ils construisent des chais à barriques dans le quartier des Chartrons situé le long de la Garonne.

Les grands domaines viticoles vendent leur production sur souche, c’est-à-dire quelque temps avant la récolte, aux négociants par l’entremise de courtiers tels qu’Abraham Lawton qui s’installe à Bordeaux en 1739 (une commission de 2% leur est attribuée pour chaque transaction organisée).

Les barriques, une fois la fermentation alcoolique accomplie, sont chargées sur des gabarres dans les petits ports dont celui de la Maréchale à Saint-Seurin-de-Cadourne. Les bateliers les convoient jusqu’aux chais des négociants qui laissent le vin vieillir plusieurs mois (le soutirage, l'ouillage le collage et l'embouteillage sont trop coûteux pour que les domaines viticoles les réalisent eux-mêmes) avant d'expédier les barriques ou les bouteilles à leurs clients.

L'embouteillage, en raison de droits de douane moins élevés sur le vin en vrac, est souvent réalisé dans le pays importateur. C'est notamment le cas en Angleterre où la bouteille bordelaise fut inventée. Ses soixante-quinze centilitres en verre épais et fondu à la houille lui donnant sa couleur sombre indispensable au bon vieillissement du vin permettent de remplir trois cents bouteilles pour chaque barrique de deux cent vingt-cinq litres (les Anglais conçurent également le bouchon en liége du Portugal pour remplacer le cachet de cire qui fermait les bouteilles jusque-là). Peter Mitchell, ressortissant irlandais, obtient le privilège de produire ces bouteilles à Bordeaux en 1723..

Les maisons de négoce, aux méthodes de vieillissement disparates, modifient les vins. La Syrah cultivée à Tain-L’Hermitage y est souvent ajoutée pour en sublimer la couleur et la saveur. Une vieille tradition depuis que les Anglais apprécient sa robe grenat et son arôme de violette poivrée.

Philippe de Rothschild, souhaitant garantir l’authenticité de la production du Château Mouton-Rothschild, construit un chai à barriques en 1926. Le baron convainc concomitamment les premiers grands crus classés (Château Haut-Brion, Château Lafite-Rothschild, Château Latour, Château Margaux et Château d'Yquem) d'élever eux-mêmes leur vin pour éviter toute fraude.

Les autres propriétés viticoles bordelaises érigent leurs chais à barriques quelque cinquante ans plus tard. La mise en bouteille est également réalisée au château grâce parfois à des camions équipés d'une chaîne d'embouteillage pour les domaines exigus.

Les propriétaires vendent depuis lors tout ou partie de leur production aux négociants au cours du printemps suivant la récolte mais elle n'est livrée que douze à dix-huit mois plus tard. Ces derniers se rendent durant une semaine au mois d'avril dans les chais pour y goûter les vins en cours d’élevage. Les prix de vente leur sont ensuite communiqués.

Cette vente anticipée permet aux propriétaires de financer le soutirage, l'ouillage et le collage opérés au cours du vieillissement en barriques. Les négociants bénéficient en général d'une réduction par rapport au prix de vente des bouteilles commercialisées quelque temps plus tard.

Philippe de Rothschild, lors de la présentation aux négociants du flamboyant millésime 1982, convie la presse.

Les grands domaines viticoles, à la vue des conséquentes retombées médiatiques engendrées par le propriétaire du Château Mouton-Rothschild, ouvrent leurs chais chaque année depuis cet évènement. Quelque six mille personnes françaises ou étrangères (cavistes, courtiers, journalistes, négociants, grands distributeurs, critiques…) s'y pressent pour déguster les vins vieillissant dans les barriques.

Quelque quatre cents domaines vendent leur vin en primeur dans la région bordelaise sur les douze mille propriétés constituées.
Contact
Copyright © 2024 Cestanet Tous droits réservés